Traitement éjaculation précoce 2018-03-12T09:43:21+00:00

Traitement Ejaculation Précoce

Découvrez toutes les solutions et médicaments pour retarder votre éjaculation, et soigner l’éjaculation précoce chez les hommes.

COMMANDER UN TRAITEMENT

L’éjaculation précoce : notre dossier médical complet

L’éjaculation, c’est l’évacuation de sperme par le pénis. Elle est précoce lorsqu’elle se produit de façon incontrôlée et indésirée avant ou peu de temps après pénétration durant une relation sexuelle. L’éjaculation précoce apparaît sans stimulation sexuelle et indépendamment de la volonté des hommes. De ce fait, de nombreux hommes se demandent :

  • Comment ne plus être précoce ?
  • Existe t’il des médicaments contre l’éjaculation précoce disponibles en pharmacie, avec ou sans ordonnance de mon médecin?
  • Comment retarder efficacement l’éjaculation précoce?
  • Quel solution existe, en dehors des traitement via des médicaments, pour ne plus être précoce ?

Nous tenterons de répondre à chacune de ces interrogations légitimes au sein de ce dossier et guide santé sur les problèmes d’éjaculation précoce masculine.

Qu’est ce que l’éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce peut apparaître occasionnellement. Dans ce cas, elle est aussi appelée « éjaculation rapide » ou « climax prématuré ». Néanmoins, si ce problème se reproduit souvent, cela peut être préoccupant et gênant lors de relations sexuelles pour les deux partenaires. Chez l’homme, cela peut faire apparaître une certaine anxiété qui ne ferait qu’accentuer le problème. Il est alors préférable de consulter un professionnel de la santé.

L’éjaculation précoce est un trouble érectile commun : tous les hommes ont connu ce problème au moins une fois dans leur vie. En Europe, on considère qu’environ un homme sur trois, âgé entre 18 et 59 ans, a des problèmes érectiles.

Même si le trouble peut souvent avoir des causes psychologiques, des causes physiques peuvent être soupçonnées.

Le fonctionnement de l’éjaculation

L’éjaculation est contrôlée par le système nerveux central, ce qui signifie que la stimulation sexuelle envoie des signaux à la moelle épinière et au cerveau. Lorsqu’un homme atteint un certain degré de stimulation, son cerveau envoie des messages à ses organes reproducteurs et cela permet l’évacuation du sperme par le pénis : c’est l’éjaculation.

L’éjaculation connaît deux phases : l’émission et l’expulsion.

Phase 1 de l’éjaculation : L’émission

L’émission se manifeste par le transfert des spermatozoïdes des testicules à la prostate, via le canal déférent (ou vas deferens). Ce canal est un tube dans lequel le sperme passe, des testicules jusqu’à la base du pénis. Les spermatozoïdes se mélangent alors avec le liquide séminal, ce qui permet de fabriquer du sperme.

Phase 2 de l’éjaculation : L’expulsion

Lorsque les muscles à la base du pénis se contractent, le sperme sort du pénis : c’est l’expulsion. Généralement, c’est à ce même moment que l’orgasme (ou climax) survient, mais il arrive que certains hommes atteignent ce summum sans éjaculer. Une fois l’étape de l’expulsion et de l’orgasme terminée, les érections s’arrêtent.

Éjaculation précoce ou dysfonction érectile ?

L’érection se révèle parfois problématique pour les hommes qui souffrent de de dysfonctionnement érectiles. Ils ne peuvent alors pas obtenir et/ou maintenir une érection suffisamment ferme lors de leurs rapports sexuels. Or, comme l’érection s’arrête après l’éjaculation, il est compliqué de discerner si le trouble est une dysfonction érectile (DE) ou une éjaculation précoce (EP). Dans ce cas, il faut traiter le problème le plus urgent en premier. Un fois l’urgence traitée, l’éjaculation précoce n’est plus forcément un problème.

Les causes de l’éjaculation précoce

Généralement, l’éjaculation précoce n’a pas de cause précise. Avec le temps, l’âge et l’expérience sexuelle, les hommes apprennent naturellement à retarder leur orgasme. Une éjaculation précoce peut se manifester avec un nouveau partenaire, par exemple, ou bien si cela fait longtemps que l’homme n’a pas éjaculé. Il existe également des causes psychologiques à ce problème, telles que la honte, la culpabilité, l’anxiété et même la dépression.

L’éjaculation précoce peut être due à des problèmes médicaux physiques dans certains cas, tels que des blessures, des problèmes hormonaux ou encore les effets secondaires de certains médicaments.

Si l’éjaculation précoce se produit occasionnellement, ce n’est pas un problème grave ni urgent. Or, cela devient préoccupant si vous rapportez les faits suivants :

  • Vous éjaculez quasiment toujours moins d’une minute après la pénétration et vous êtes incapable de contrôler ni retarder votre éjaculation pendant vos rapports sexuels
  • Vous vous sentez frustré et angoissé par les relations sexuelles et, de ce fait, vous avez tendance à les éviter

Ces deux facteurs, psychologique et biologique, peuvent tout deux jouer un rôle dans l’éjaculation précoce.

Il faut savoir que l’éjaculation précoce est un trouble fréquemment rencontré, qu’il se traite facilement, et qu’il n’y a donc aucune honte à en parler. Il existe des médicaments, des techniques sexuelles et des psychothérapies permettant d’aider à retarder l’éjaculation afin d’améliorer vos rapports sexuels, pour vous comme pour votre partenaire.

Les symptômes de l’éjaculation précoce

Le symptôme central de l’éjaculation précoce est l’impossibilité de contrôler son éjaculation, qui apparaît avant ou peu de temps après un rapport sexuel. Elle est incontrôlée et apparaît trop rapidement, avant que la personne ne le souhaite et avec une faible stimulation sexuelle.

L’éjaculation précoce peut être :

  • Primaire : elle apparaît dès les premières relations sexuelles, se produit tout le temps ou presque et est présente tout au long de la vie.
  • Secondaire : elle se développe petit à petit après les premiers rapports sexuels au cours desquels il n’y avait aucun problème d’éjaculation, elle apparaît avec le temps et s’acquiert.

Il arrive que des hommes aient quelques symptômes d’éjaculation précoce mais que ces derniers ne répondent pas entièrement aux critères de diagnostic de l’éjaculation précoce. Ces hommes ont généralement une éjaculation précoce variable : parfois elle apparaît trop rapidement, d’autres fois elle se révèle normale.

Comment l’éjaculation précoce est-elle diagnostiquée?

Votre médecin vous fera tout d’abord un examen physique complet et approfondi, puis il vous demandera quels sont vos antécédents médicaux et sexuels. Il est possible qu’il demande également à discuter avec votre partenaire.

Comme les causes de l’éjaculation précoce peuvent être diverses et variées, votre médecin peut aussi vous demander de faire un bilan sanguin et urinaire, afin d’éliminer certains éventuels problèmes médicaux.

Quand consulter un médecin ?

Si l’éjaculation apparaît trop rapidement et plus tôt que vous ne le souhaitez lors de vos rapports sexuels, alors il est préférable que vous en parliez immédiatement à votre médecin. Beaucoup d’hommes se sentent honteux et embarrassés d’évoquer leurs problèmes de santé sexuels, mais cela ne doit pas vous empêcher de consulter votre médecin, il est là pour vous aider. Il faut savoir que l’éjaculation précoce est un trouble fréquent, bien connu et facilement traitable. Sachez qu’il existe de nombreux médicament pour précoce disponibles en pharmacie, avec ou sans ordonnance médicale.

De plus, discuter avec votre médecin peut vous rassurer et réduire vos préoccupations concernant vos troubles de l’éjaculation. En effet, l’éjaculation précoce est normale si elle est occasionnelle et elle ne doit nullement inquiéter l’homme qui en souffre. L’écart de temps normal entre le début d’un rapport sexuel et une éjaculation précoce est d’environ cinq minutes.

Les différentes causes courantes

La véritable cause de l’éjaculation précoce est inconnue. Par le passé, on considérait que ce problème était pleinement psychologique. Cependant, les médecins savent aujourd’hui que l’éjaculation précoce est un trouble plus complexe et que plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte.

Les causes psychologiques

Plusieurs facteurs psychologiques peuvent jouer un rôle dans l’apparition d’une éjaculation précoce :

  • Un manque d’expérience lors des premières relations sexuelles
  • Un abus sexuel
  • Une mauvaise image corporelle
  • Une dépression
  • Une inquiétude et une préoccupation excessive concernant l’éjaculation précoce
  • Un sentiment de culpabilité, qui mène à se précipiter lors des rapports sexuels

Il existe également d’autres facteurs pouvant jouer un rôle dans l’apparition de l’éjaculation précoce :

  • Une dysfonction érectile : les hommes qui craignent de ne pouvoir obtenir et/ou maintenir une érection pendant leurs rapports sexuels sont généralement anxieux. Ils prennent alors l’habitude de se précipiter et d’éjaculer trop rapidement, ce qui est difficile à modifier par la suite.
  • L’anxiété : la plupart des hommes atteints d’éjaculation précoce ont généralement des problèmes d’anxiété, que ce soit en rapport avec la performance sexuelle ou non.
  • Les problèmes relationnels : les hommes ayant eu des relations sexuelles satisfaisantes par le passé – au cours desquels l’éjaculation précoce n’apparaissait que très rarement ou pas du tout – peuvent se poser diverses questions interpersonnelles, c’est-à-dire concernant leur partenaire actuel.

Les causes biologiques

Certains facteurs biologiques peuvent également participer à l’apparition d’une éjaculation précoce, notamment :

  • Des taux hormonaux anormaux
  • Des taux de neurotransmetteurs (composés chimiques du cerveau) inhabituels
  • Une inflammation et/ou une infection de la prostate ou de l’urètre
  • L’hérédité

Les facteurs de risque

Multiples facteurs peuvent accroître vos risques d’éjaculation précoce, parmi eux :

  • Une dysfonction érectile : si vous manifestez des difficultés à avoir une érection, que ce soit de temps en temps ou très souvent, vous avez un risque accru de souffrir d’EP. L’apparition trop rapide de l’érection peut vous conduire à vous précipiter lors de vos rapports sexuels, que ce soit de façon consciente ou non.
  • Le stress : ressentir une tension émotionnelle ou mentale, quelle qu’en soit la raison, peut contribuer à l’apparition de l’éjaculation précoce. En conséquent, vous ne parvenez pas à vous détendre ni à vous concentrer lors des rapports sexuels, c’est un cercle vicieux.

Les complications

L’éjaculation précoce peut avoir des conséquences importantes sur votre vie, entre autres :

  • Du stress et des problèmes relationnels, ces derniers étant une complication courante de l’EP
  • Des problèmes de fertilité : une éjaculation trop rapide ou trop tardive peut poser problème aux couples qui souhaitent avoir un bébé, il ne peut y avoir de fécondation si l’éjaculation n’est pas faite par voir intravaginale.

Quel traitement de l’éjaculation précoce ?

Généralement, l’éjaculation précoce finit par disparaître d’elle-même avec le temps et il n’y a alors pas besoin de traitement.

Quelques petites choses simples peuvent cependant aider à traiter ces troubles. Trouver des distractions pour se détendre et calmer l’anxiété, ou encore pratiquer des techniques de relaxation peut être efficace pour retarder une éjaculation précoce. L’arrêt de la consommation d’alcool, de tabac ou de drogues illégales peut également mettre fin à votre impuissance et vous permettre de reprendre le contrôle de votre éjaculation.

Il est possible que votre médecin vous conseille de pratiquer certains exercices permettant de retarder l’éjaculation, notamment en vous apprenant à identifier les sensations menant à l’éjaculation. Vous apprendrez ainsi à contrôler l’arrivée de l’éjaculation. Votre médecin peut également vous conseiller de mieux communiquer avec votre partenaire, afin de savoir quand ralentir ou arrêter la stimulation lors de vos rapports sexuels. Pour cela, vous pouvez utiliser un préservatif, ce qui réduira vos sensations, ou bien tenter une nouvelle position (sur le dos, par exemple) lors de vos rapports.

Les psychothérapies sont parfois nécessaire pour aider à diminuer l’anxiété et la culpabilité dues à l’éjaculation précoce.

Il n’existe à proprement dire aucun médicament officiellement homologué pour traiter l’éjaculation précoce. Cependant, quelques antidépresseurs peuvent aider à retarder l’éjaculation. La dapoxétine (ou Prigily), qui est un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine, est très utilisée pour traiter l’éjaculation précoce primaire comme secondaire. Néanmoins, cet antidépresseur ne peut être utilisé que si les critères suivants sont remplis :

  • Les rapports sexuels vaginaux durent moins de 2 minutes avant l’éjaculation.
  • L’éjaculation apparaît de façon récurrente après une très faible stimulation sexuelle avant, pendant ou peu de temps après la première pénétration et avant d’atteindre le climax.
  • L’éjaculation précoce provoque un certain désespoir chez l’homme qui la subit et des difficultés interpersonnelles au sein du couple.
  • L’éjaculation n’est pas ou très mal contrôlée.
  • L’éjaculation précoce est apparue dans la plupart des rapports sexuels qui ont eu lieu au cours des 6 derniers mois.

Aucun médecin ne vous prescrira de médicaments sans connaître précisément vos antécédents sexuels, sans quoi il ne peut établir un diagnostic clair. De plus, certains médicaments peuvent présenter des effets indésirables, c’est pourquoi il est essentiel que tout patient discute avec son médecin avant de prendre un traitement. La dapoxétine peut par exemple provoquer des nausées, de la diarrhée, des étourdissement et des maux de tête.

Les médicaments topiques

Des médicaments topiques pour traiter l’éjaculation précoce existent, notamment sous forme de crèmes anesthésiques à appliquer localement sur le pénis avant les rapports sexuels. Que vous utilisiez ou non un préservatif, ce genre de crème est efficace pour réduire la stimulation et retarder l’éjaculation. Parmi ces crèmes anesthésiques peuvent être citées la lidocaïne ou la prilocaïne.

Néanmoins, ce type de médicament doit être utilisé avec parcimonie, car un usage trop prolongé et excessif peut avoir pour conséquence un engourdissement du pénis, voire la disparition de l’érection dans certains cas. Il est également possible que la sensation de torpeur ressentie par l’homme ne soit pas tolérable, ni pour lui, ni pour la femme.

Les remèdes maison ou de grands mères

Il existe deux remèdes simples qui peuvent s’avérer efficaces pour les hommes :

  • La méthode « start and stop », dont le but est d’améliorer le contrôle de l’éjaculation. Cela consiste à arrêter la stimulation sexuelle au moment où les partenaires sentent que l’orgasme va avoir lieu, puis à reprendre une fois que la sensation d’orgasme disparaît.
  • La méthode de compression, qui est le même exercice que la méthode « start and stop », à la différence près où l’homme doit presser légèrement l’extrémité de son pénis pendant 30 secondes avant de reprendre la stimulation sexuelle.
  • L’homme doit ressentir l’arrivée de l’orgasme trois ou quatre fois avant de se laisser éjaculer.

Ces techniques simples doivent être pratiquées régulièrement pour être efficaces. Or, si le problème persiste, mieux vaut consulter votre médecin.

Quelques exercices pour prévenir et soigner l’éjaculation précoce

Les recherches ont prouvé que les exercices de Kegel, dont le but est de renforcer les muscles pelviens, peuvent aider durablement les hommes à traiter leurs problèmes d’éjaculation précoce.

Lors d’une étude, 40 hommes souffrant d’éjaculation précoce ont suivi la thérapie suivante :

  • De la physio-kinésithérapie, afin de contracter les muscles du plancher pelvien par une électro-stimulation.
  • Du biofeedback (ou rétroaction biologique), qui consiste à mesurer électroniquement les signaux physiologiques du sujet, et qui a permis aux hommes atteints d’EP de comprendre comment contrôler les contractions musculaires de leur périnée.
  • Des séries d’exercices individualisés.

Au bout de 12 semaines de traitement, plus de 80% des 40 participants ont réussi à reprendre le contrôle de leur éjaculation et ont pu augmenter d’au moins 60 secondes la période entre la pénétration et l’éjaculation.

Pourquoi nous faire confiance ?

Vous hésitez à franchir le pas de l’achat de médicament sur Internet ? Comme nous vous comprenons !

VOIR NOS GARANTIES